Étiquettes

, ,

Appendice à « Vivre avec Dieudonné ?! »
Le moteur de Dieudonné est à 4 temps :  provocation antisémite calculée, répression attendue, victimisation jubilatoire, profits politico-médiatiques et financiers maximisés.
Je reviens ici sur le dernier en date de ses coups, particulièrement édifiant.

28 novembre 2013. La Cour d’appel de Paris condamne Dieudonné M’Bala M’Bala à 28 000 euros d’amende pour provocation à la haine raciale. Il est question de «shoah nanass» et des «plus gros escrocs» que sont «les juifs», fines paroles confiées à un site prétendant «éveiller la conscience des musulmans».

Dieudonné, hilare à la sortie de l’audience, déclare qu’il est déçu par la modicité de l’amende qui le frappe et met aussitôt en ligne une de ses nombreuses vidéos qui enregistrent régulièrement des centaines de milliers de vues sur le net.  La plainte émane notamment de la LICRA, association connue pour amalgamer outrageusement lutte contre l’antisémitisme et défense inconditionnelle de l’État d’Israël et du droit sacré de cet État à opprimer les Palestiniens. La veille, ladite LICRA a fait condamner 12 militants propalestiniens à Colmar pour avoir distribué des tracts appelant au boycott des produits israéliens. Quel plus bel «ennemi» pour celui qui égalise «sioniste» (1) et «juif» que la Licra, qui tente de faire de même et qui assimile toute critique d’Israël à de l’antisémitisme ? Une sorte de partenariat de fait, en quelque sorte ?!

Dans sa vidéo, Dieudonné se délecte évidemment d’une défaite judiciaire qu’il a lui même programmée et désigne son bourreau, la LICRA, c’est-à-dire «les sionistes», c’est-à-dire, on se comprend, tous les juifs, à la vindicte de ses fans. Mais cette journée est décidément bénie pour l’ «artiste»:   comme par miracle, une dizaine de nervis de la Ligue de Défense Juive, groupuscule ultra-sioniste aux méthodes de milice fasciste, fait irruption dans le hall du tribunal face à la centaine de partisans de Dieudonné. Les nervis sont menaçants et hurlent «Israël vivra, Israël vaincra». En face, on chante … la Marseillaise. CQFD.  Si la LDJ n’existait pas, Dieudonné l’inventerait.  A ce jour, la   vidéo montrant cette pantomime compte plus d’un million de vues.

Dans les semaines qui suivent, l’effet attendu se produit. Dieudonné refait le buzz. Des centaines de sujets sur lui dans la presse, et, nouveau scandale, une vague de «quenelles» . En effet, le gourou a réussi l’exploit de convaincre ses adeptes de se rendre sur des lieux symbolisant les juifs, le judaïsme, la shoah, et d’y accomplir un geste «antisystème» (sic), dont il a … déposé la marque, de peur que son acolyte Soral n’en profite. Site internet sur abonnement payant, produits dérivés, clics rétribués, salles de spectacle remplies, l’affaire tourne bien (selon sa compagne elle-même), d’autant que Dieudonné ne paye pas ses amendes.

On voit bien l’imposture : faire croire à une fraction importante d’une jeunesse en mal d’idole qu’on subit un martyre qu’on a soi-même organisé et en tirer tout les bénéfices possibles. Surtout, fourvoyer une révolte souvent légitime dans un «socialisme des imbéciles» : l’explication de l’histoire par un complot juif.

Dieudonné en guest star de Le Pen (Avril 2007)

Dieudonné en guest star de Le Pen (Avril 2007)

On sait qui a été le véritable pionnier dans ce procédé : Jean-Marie Le Pen, qui exploita ce filon avec ses saillies antisémites et négationnistes avec succès dans les années 80. Et on comprend mieux l’estime mutuelle que se vouent publiquement les deux hommes.
Pour l’heure, le disciple n’engrange guère ni dans la rue, ni dans les urnes. On sait quel fiasco fut sa «liste antisioniste». Mais qu’on y prenne garde et qu’on médite sur le parcours du maître.

Le meilleur texte sur « l’Affaire Dieudonné »: A quoi sert Dieudonné, qui en profite ? par Pierre Stambul : http://www.ujfp.org/spip.php?article3146 (ajouté le 24/03/2014)

pour mieux comprendre ce qu’est le sionisme, voir sur ce blog l’article de Maxime Rodinson, ancien, mais utile : http://wp.me/p43Pbt-6R

Lire l’excellente interview de Jean-Paul Gautier, historien et co-auteur de La galaxie  Dieudonné, pour en finir avec les impostures  (ed. syllepse) :

http://www.francetvinfo.fr/societe/quelle-ideologie-se-cache-derriere-la-quenelle-de-dieudonne_486924.html

ajout le 17/02/2014 : enquête sur la »fortune » de Dieudonné …

http://laregledujeu.org/2014/02/13/15856/la-fortune-de-dieudonne-revelee-par-le-canard-enchaine/

Lire aussi le beau texte de Sabine  Aussenac :

http://sabineaussenac.blog.lemonde.fr/2013/12/22/cher-dieudonne/

et, plongée dans les égouts : le site du hacker du site « Dieudosphère ».

http://dieudospherehacked.su/

un texte sur « les liens du CRIF et de l’extrême-droite » (ajouté le 14/01/2014) :

http://quartierslibres.wordpress.com/2014/01/14/le-crif-et-lextreme-droite/

Le 12/03/2014 Sur l’aveuglement de certains libertaires et la lucidité d’autres libertaires dans « l’ affaire Dieudonné » déclenchée par Valls :

http://florealanar.wordpress.com/2014/03/08/quand-michel-rime-avec-quenelle/

Publicités